Femme en insertion professionnelle, portrait de cheffe Ruosu

#2ndeVie, la qualité au service de l’insertion

Le 18 octobre 2021, l’association H.A.W.A au féminin dévoilait son projet de lutte contre l’hyperconsommation en revalorisant des invendus d’anciennes collections. L’idée était simple, récupérer des pièces de mode qui seront soit vendues sur l’e-shop #2ndeVie, soit transformées via le pôle upcycling. Le tout géré par des femmes refusant de laisser les tourments de la vie définir leur avenir. En effet, le projet de mode éco-responsable demande un investissement humain qui ne saurait être possible sans l’apport de notre équipe de femmes en insertion professionnelle. Ces battantes aux parcours plus atypiques les uns que les autres sont la pierre angulaire de la vision d’Hawa Sangare, une insertion professionnelle qui se veut d’un genre nouveau, une solution permettant aux femmes en difficulté d’acquérir les outils nécessaires à la réalisation de leurs propres projets professionnels. Ce rêve qu’elles ont enfoui au plus profond de leur âme. Enseveli, depuis toutes ces années sous l’amoncellement de toutes les difficultés qu’elles ont été amenées à surmonter. 

Voici le portrait d’une des membres incontournables de notre équipe de choc, Cheffe Ruosu.

Si Cheffe Ruosu, comme les collaboratrices aiment l’appeler, était une punchline, ce serait à coup sûr le “Que pour la qualité” de Ninho. Trônant fièrement au milieu de l’atelier de confection comme le Jefe, cheffe Ruosu est en charge du contrôle qualité de #2ndeVie. Hyper impliquée, elle s’affaire, passant d’une collaboratrice à une autre. Prodiguant des conseils, relayant des instructions, précisant les objectifs et surtout contrôlant la qualité. Pas une seule pièce ne sort de l’atelier sans avoir été scrutée par les yeux inquisiteurs de la récente promue. La mère de 2 enfants ne correspond pas à l’idée que l’on se fait habituellement des femmes en situation délicate. Pourtant force et détermination sont bel et bien les qualités premières de ce bout de femme en insertion professionnelle qui continue de gravir les échellons de la structure #2ndeVie. Son sourire poli cache une détermination à toute épreuve, mais son regard ne peut masquer cette force qui l’a amené à déplacer des montagnes pour se retrouver parmi nous et, une fois arrivée dans l’association, gravir les échelons l’un après l’autre.

Aujourd’hui  résidente du 19eme arrondissement, Ruosu est arrivée de Chine il y a plus d’une quinzaine d’années. Là-bas, elle dirigeait avec son style managérial mêlant douceur et pédagogie, l’étage enfant d’un magasin de la mesure des Galeries Lafayettes. Sitôt arrivée en France, elle embraie sur un poste de responsable de la logistique et des commandes d’un grossiste du 3ème arrondissement, spécialisé dans les accessoires. Ensuite, la vie a fait son œuvre, elle a rencontré l’amour, s’est mariée et  a donné vie à deux merveilleux garçons. Elle apprend à la dure qu’il est difficile de concilier vie professionnelle et éducation de jumeaux. Elle se voit alors contrainte de faire une parenthèse dans sa vie professionnelle pour se consacrer à ses enfants. Prise dans une ellipse temporelle, elle ne rouvrira les yeux que 11 années plus tard. Comme un chef, elle répond au défi de la vie active sans jamais regarder en arrière. Certes, Jefe Ruosu a quelques appréhensions. Les doutes l’envahissent. A t-elle encore sa place dans la vie active ? Ses enfants de 12 ans peuvent-ils rester seuls à la maison sans leur père qui est reparti en Chine ? 

Ces craintes sont balayées une fois la porte d’Hawa au féminin poussée sur les conseils de pôle emploi. Elle vient au travail déterminée à reprendre sa vie en main, pressée de se retrouver dans un environnement sain lui permettant de reprendre pied. Elle retrouve ses repères avec une facilité déconcertante et surfe de poste en poste dans le programme d’insertion professionnelle dédié aux femmes en difficulté. Elle commence son parcours dans le back-office de l’e-shop, puis à la suite d’un stage de couture, elle se découvre des facilités qui la mèneront au pôle upcycling. Malheureusement, elle a juste assez le temps de réaliser une commande pour l’assemblée Nationale avant qu’une vieille douleur au dos ne réapparaisse. Un mal pour un bien dira-t-on car elle se retrouve alors promue au poste de responsable qualité. Sa nature méticuleuse et disciplinée la pousse à mener à bien la mission qui lui a été confiée par amour-propre mais surtout par esprit de corps. Avant toute autre chose, elle veut voir le groupe réussir.

On retrouve son tempérament minutieux quand on évoque son projet professionnel, Ruosu reste prudente sur les étapes et évoque le renouvellement de son contrat. La proposition à temps plein qui lui a été faite semble s’insérer à merveille dans sa vie de famille, ses enfants sont grands et selon ses dires les jumeaux seraient les premiers supporters de la nouvelle occupation de leur mère. Quant à la suite ? Après ça on deviendra des Cheffes !

preloader